Puy de Mur

puy de Mur et champ de blé Puy de Mur et champ de colza Puy de Mur et neige

L’entité paysagère du puy de Mur (plateau et flanc) comprend un vaste espace d’environ 2 790 hectares à cheval sur les communes de DALLET, MEZEL et VERTAIZON, relevant de 2 communautés de communes :

  • MUR ES ALLIER pour Dallet et Mezel
  • BILLOM-ST-DIER/VALLEE DU JAURON pour Vertaizon.

  Il comprend :

  • un espace agricole en déprise avec quelques parcelles plantées en vignes
  • un espace boisé
  • une carrière de basalte en fin d’exploitation.

Le puy de Mur, compris entre la  première et la deuxième couronne de l’agglomération clermontoise constitue un espace naturel de proximité pour une population de 6  300 habitants, en forte croissance sur les quinze dernières années.

Situé en rive droite de l'Allier, le puy de Mur est un élément topographique isolé du grand site qu'est la chaîne des Dômes. Tout comme ses voisins le puy Saint-André et le puy Saint-Romain plus au sud, ce relief marque de son empreinte le territoire de l'est clermontois et se caractérise par la vue qu'il offre aux promeneurs à 360°.

Longtemps voué à la pâture, le plateau a une richesse patrimoniale de grande importance en raison de la présence de nombreux vestiges archéologiques, d'un site Natura 2000 mais également de la Chapelle romane Sainte Marcelle. Fort de ses 60 hectares, le puy de Mur a souvent été délaissé des archéologues au profit d'autres sites comme Gergovie ou Corent. Et pourtant, le résultat de fouilles indique l'existence :

  • d’une motte féodale cernée par une enceinte qui, avec 1,5 km de long serait la plus longue connue à ce jour en Auvergne,
  • de zones d'activités probablement liées à un habitat allant du Néolithique au Moyen-Age.

Le puy de Mur est donc une mine de renseignements pour l'histoire humaine en Limagne depuis 5 000 ans au moins, d'un point de vue aussi bien politique, qu'économique ou culturel.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Auvergne a inscrit l'oppidum à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 14 juin 2002. Ces vestiges ont été mis à mal par l'exploitation de la carrière de basalte dont l'activité a repris depuis près de 2 ans après environ 5 ans d’arrêt. Aujourd'hui, cette activité laisse une excavation de 30 mètres de profondeur sur 6 hectares mais aussi des orgues basaltiques de toute merveille.

Conscientes de la richesse patrimoniale du puy de Mur, la Communauté de Communes, en association avec la commune de Vertaizon a lancé, en 2006, une réflexion qui a abouti à la labellisation d’un périmètre de 367 hectares, incluant également le puy de Pileyre (Chauriat et Vertaizon) au titre des « Espaces Naturels Sensibles d’Initiative Locale » obtenu en décembre 2007 par le Conseil général du Puy-de-Dôme.  La zone faisant l’objet d’une demande de classement en Espace Naturel Sensible correspond :

  • aux zones classées agricoles et naturelles soit 400 ha
  • aux espaces boisés classés soit 100ha
  • à la zone de carrière soit 6 ha

 

Cette labellisation implique la mise en place d’un plan de gestion quinquennal dont la réalisation a été confiée en 2012 au Conservatoire des Espaces Naturels d’Auvergne. La programmation a été présentée et validée par le Conseil général en avril 2013 et comprend les quatre grands types d’actions suivantes :

  •  GH : gestion des habitats et des espècesà 11 actions
  •  FA : fréquentation, accueil et pédagogie à 3 actions
  •  SE : suivi écologique à1 action
  •  AD : suivi administratif à 2 actions

La première action relative à « l’aménagement du sentier de randonnées « Autour du puy de Mur » a été lancée en octobre 2013 grâce aux financements du Département et de l’Europe (FEADER) et permettra d’installer sur le parcours, au plus tard pour le mois de septembre :

  • Six panneaux thématiques sur : la faune, la flore, le patrimoine rural, l’archéologie, la géologie et les milieux naturels,
  • Deux tables paysagères au sommet du puy de Mur

Des étiquettes permettant d’identifier diverses espèces d’arbres.

«Tracé du PDIPR et foncier»